• Bonsoir à tous, cela faisais deux ans que je n'avais rien posté et je m'en excuse profondément je vous publie très prochainement la suite des aventures de rias et dante qui j'espère vous plairas, avec des trahissons, des combats et surtout une suite après eux !:)


    4 commentaires
  • Que c'est-il passé ? des retrouvailles, la suite d'un chaos ? Que sont-il devenus ?

     

    2 ans plus tard.
    J'étudiai dans une université mais je refusai d'avoir des amis ou de petite amie, je n'arrêtai pas de me lamenter sur le fait que je n'avais pas réussi à ramener Rias. Ma vie après cette guerre fut des plus banales. Je restai tout de même en contact avec mes anciens camarades. Je sortais dans la cour et regardai dans le ciel. j'aperçus un court moment un vaisseau se diriger vers nous.
    " Sans doute un vaisseau de l'armée"
    Une seconde après avoir détourné les yeux, une grande explosion se fit ressentir. Le vaisseau venait de se planter dans le sol. La porte s'ouvrit et à travers la fumée, je distinguai une femme.
    " Cela fait longtemps Dante 2 ans ."
    Cette voix je la connaissais par cœur " Rias!
    - Tu ne m'a  pas oublies à ce que je vois, je viens te ramener sur notre planète"
    Des camarades appelèrent l'armée.
    " Tu sais que je ne possède plus la magie.
    - Oui mais je vais t'aider à la retrouver vient.
    - Non Rias écoute-moi tu es sous l'emprise d'un sort.
    - Non c'est toi Dante, les humains t'ont envoûté 
    -c'est faux"
    Elle se déplaça en un instant et me plaqua au sol " pourquoi me fuis- tu ?
    - je ne te fuis pas, je veux t'aider !
    - Dante j'ai attendu 2 ans, je t'aime toujours et toi .
    - bien sure que je t'aime 
    - Alors vient avec moi"
    Une voix dans ma tête se fit ressentir " Tu veux la ramener, je te prêterai mon pouvoir alors sombre dans les ténèbres Dante appelle-moi 
    - Qui es-tu ?!
    - Tu le sais depuis longtemps.
    Rias m'embrassèrent et me relevèrent " Tu viens avec moi alors 
    - Rias éloignent- toi vite 
    - Quoi ?
    Des soldats se jetèrent sur elle, mais elle les tua en un instant.
    " Je t'appelle ténèbres, que le monde soit recouvert des ténèbres, que les ténèbres devienne mien, je t'appelle  Kazugaze
    Ma magie revenait, elle était plus noir, plus puissante, mon oeil gauche était revenu à la normale.
    Prépare-toi Rias j'arrive 
    -Dante ta magie"

    Je lançai l'attaque, elle contrait mes coups difficilement mais quand elle attaquait ses coups était aussi difficile à contrer. 

    Je L'attaquai sans répit, puis un autre vaisseau se planta dans le sol et une personne sorti. Je ne pouvais pas m'attendre à sa " Toi ! Pourquoi est - tu encore en vie enfoiré ? !
    - Dante, cela fait longtemps, je suis venue te récupérer".
    En un instant, il me transperça avec son épée. Je réussis à me dégager mais j'étais dans un état piteux.
    " Comment a tu fait pour survivre ?
    - Ce n'était qu'un sosie 
    - Hum ?!!!!!!!!!!!!!!!!"
    Il m'attaqua de nouveau, je ne pouvais éviter ses coups et je tombai au sol épuisé et couvert de blessure. Des gardes me transportaient dans le vaisseau. J'entendais au loin, les voix d'Issei et d' Asuna. Des docteurs vinrent alors me soigner et je m'évanouis 

     


    2 commentaires
  • La nouvelle arrive sous peu, désolé du retard, ce retard est du aux examens que j'ai eu elle arrivera sans doute Mercredi du à un problème d'ordi, que s'est -il passé, vont-il de nouveaux s'affronter ou bien ?


    votre commentaire
  • Je me dirigeai vers le corps de Rias, des soldats de mon père vinrent à ma rencontre:

    " sire Dante, le Roi a été tué vous devez prendre le commandant"

    .Je ne répondais pas et les tuai d'un coup d'épée. Je pris le corps de Rias et dessinai un cercle avec des formules. Je plantai mon épée dans le sol où se trouvait le cercle et j'activai ma magie à pleine puissance. Des nuages noirs apparurent ainsi que des éclairs, le sol se fendaient. Je me retrouvai plongé à l'intérieur de mon épée et vis pour la première fois mon épée

    " Alors comme ça tu veux la sauver en dépit de ma magie et de moi

    - Oui, je t'en prie prête-moi ta force!

    - Et si je ne veux pas

    - Je te combatterai et je te sous tirerai ton pouvoir !

    - Tu sais Dante, ce que je veux protéger n'est pas ce que tu veux protéger alors vient combat moi

    - Très bien".

    Je reprenais mon épée et lui possédais mon épée. Le combat s'engagea, je l'attaquai de toutes mes forces mais il bloqua tous mes coups. il me blessa mais je continuai de l'attaquer en vain. Je repensai à ces paroles

    " Ce que je veux protéger n'est pas ce que tu veux protéger

    "Je compris ce qu'il voulait dire, je devais le laisser me transpercer. Il se jeta sur moi, je fis semblant de parer et me laissai transpercer par mon épée

    " pourquoi pleure- tu ?

    - Tu sais ce que je t'ai dit au début .

    - Oui et j'ai compris

    - Si tu utilises ce sort, tu ne sauras plus capable d'utiliser ta magie

    - Je sais mais merci

    - Je te donne toute ma puissance".

    Je revenais dans mon monde ma magie s'intensifia et je prononçai ses mots:" Libères-toi, "

    Ma magie prit une autre forme et alla sur Rias un grand bruit se fit entendre et puis plus rien.Tous les soldats me regardèrent. Rias se levèrent doucement et me regardèrent :

    " Dante ?!

    - Rias!

    - Enfin tu t'en rendu compte de ton erreur, tu vas nous rejoindre- Hein que dis-tu Rias .!

    - Tu as très bien entendu

    "Pourquoi ma magie n'avait pas fonctionné, j'ai sacrifié ma magie pour que le sort se rompt mais ça n'a pas marché.

     

    Merde merde bordel, je me disais ça dans ma tête.Rias se relevaient et me prient la main. Des soldats de mon père se dirigeaient vers nous. Mais nos camarades s'interposèrent et issei m'attrape et me tira. Je me retrouvai à coté d'Asuna et d'Issei.

    " Quand vas-tu utiliser ta magie Dante!

    - Je l'ai utilisé mais là je l'ai sacrifié pour rompre le sort

    - Dante! me cria alors Rias, Je reviendrai te chercher tient toi prêt.

    - Rias crias-je.  j'essayais de garder mon œil gauche ouvert mais du sang giclait Puis elle disparut avec d'autres soldats. Mes camarades me regardaient je ne possédai plus de magie." Pourquoi tu as du sacrifié ta magie

    - C'était pour rompre le sort

    - Et pourquoi ça n'a pas marché

    - Je ne sais pas!"

    Mes camarades me regardèrent et Issei me prit par le bras et me raccompagna à la base avec Asuna.

    Le lendemain matin, un des dirigeant arriva dans ma chambre d'hôpital et m'annonça que Rias allait être traitée comme une ennemi de la terre et qu'il m'avait trouvé une école normale à cause de ma perte de magie. Je n'approuvais que de la tête. Les jours passèrent et ma vie avait pris un court des plus banales. Mais je me disais qu'un jour je récupérais ma magie et sauverais Rias, j'en suis persuadé.

    Fin ????


    3 commentaires
  • Sur l'écran s'affichent les images de  mon père, ma mère et Rias.

    " Alors comme ça Dante, tu nous détestes?

    - Vous oui.

    - Pourquoi ? fit alors ma mère.

    Vous avez oublié que vous avez tué nos camarades, et ça je ne vous le pardonnerai jamais, préparez- vous cette fois-ci,  je ne me retiendrais pas

    Rias prit alors la parole:

    " Dante, reviens sur ta proposition et nous retirerons nos troupes ainsi que l'acte de guerre.

    Le général Corman prit à son tour la parole :

    " Il n' y a pas de retour possible, nous allons gagner.

    - Très bien si c'est ce que tu veux Dante, je détruirai la moindre parcelle de cette Terre et je te ramènerai dans le droit chemin.

    - Essayez toujours père.

    Juste avant que la transmission se coupe, j'entends au loin Rias me dire:

    " Dante, je t'en supplie, reviens sur ce marché, je t'aime, je suis en...

    La transmission fut coupée. Je regardai le Général Corman et lui dit :

    " Je vais me préparer, appelez -moi  dès que l'opération commence. Les 3 jours passèrent lentement, mais je fus affecté au premier lieu de rendez-vous. On nous avait largués sur un champ.1 heure plus tard, les soldats de mon père arrivèrent et ce fut un massacre, je les tuais sans pitié, ils me disaient d'arrêter mais je continuai. Après avoir repoussé l'attaque, j'activai ma magie pour me téléporter pour retrouver Rias.

    J'arrivais sur un autre champ de bataille jonché de cadavres d'hommes. Le spectacle était atroce, les soldats de mon père prenaient  l'ascendant sur les forces terrestres. Je décidai d'agir, j'éliminais un par un les soldats de mon père. Pendant que je combattais, une lumière apparut ,au bout de quelques secondes. Elle disparut laissant place à mon père, Rias, Akame et Rose. 

    - Alors tu es venu ? 

    " Je vais te ramener à la maison et refaire ton éducation.

    " Amène- toi "
    Je partais en direction de mon père, épée en main mais Akame et Rose s'interposaient. C'est alors que d'anciens camarades apparurent et s'occupaient d' Akame et Rose. Je continuai de me diriger vers mon père déterminé à la tuer mais c'était au tour de Rias de s'interposer.
    " Rias, bouge de là je t'en supplie.

    " Non, s'il faut que je te combatte pour te ramener à la raison, je te combattrai.
    " Je ne veux pas me battre contre toi !"
    Elle lança des attaques rapides pour me toucher, je les parais. Puis j'attaquais, c'était un échange de coups rapides.
    Au bout de 5 minutes d'affrontement, elle activa sa magie rouge à pleine puissance et me porta un coup d'épée dans le bras gauche.
    Je n'esquivai pas et me laissai planter.
    Avec ma gauche j'attrapai son épée et lui  plaqua un coup d'épée puissant dans le ventre. Elle perdit connaissance.
    Je l'entourai de ma magie pour la protéger et me dirigeai vers mon père.
    Il activa sa magie dorée dite Lumière et moi j'activai ma magie à pleine puissance:
    " Que les ténèbres tombent sur cette lame, que les ténèbres recouvrent le monde, je t'appelle l'âme sombre ."
    J'attaquais mon père avec rage et détermination, les coups s'échangèrent violemment. Les sols se détruisaient à chaque coup. Nous nous blessions à chacun de nos coups.
    Puis après de longues minutes d'affrontement, je lançai l'ultime attaque et découpai en deux mon père.

    " Tu m'as battu, mais tu ne pourras pas revoir Rias, je l'ai envoûtée, elle te détestera à vie, tu as perdu Dante "

    -  C'est toi qui as perdu, ton sort je vais le briser quitte  à perdre mes pouvoirs!

    - Haha tu ne seras pas ..."

    Il n'eut pas  le temps de finir sa phrase que je lui plantai  mon épée dans sa gorge.


    votre commentaire
  •  

    Le lendemain matin quand je me réveillai, je m'aperçus que Rias me serrait dans ses bras.
    " Rias, je suis désolé.
    - Tais - toi ce n'est pas de faute.
    - si ça l'est, j'avais décidé de te protéger et je fais l'inverse.
    - Dante je sais qu'en ce moment quelque chose te tracasse et c'est pourquoi je vais demander qu'on passe un séjour de 15 jours sur Terre
    - Oui très bonne idée.
    - Et ne t'en fais pas pour la blessure sinon je t'en ferai une"
    Puis elle m'afficha un sourire. Vers les 12 heures ma famille arriva, elle était toute heureuse de voir que Rias allait bien surtout ma mère, mon frère et  mes sœurs. Puis elle demanda à mon père si on pouvait passer 15 jours sur Terre pour que je puisse me détendre et comprendre d'où venait le fait que je perde le contrôle de ma magie.
    Il accepta avec un accord.
    " Si vous ne tenez pas parole, je détruirai la Terre
    - Ok"
    À ce moment- là, ma magie se réactiva mais je réussis à garder le contrôle. La voix resurgissait " Tue-le !
    - Non, je ne te laisserai pas me posséder!"
    Je réussirai à la garder sous contrôle et à la désactiver. Tout le monde me regardait.
    " Dante ça va, il y a un problème?
    - Non ne t'en fais pas Rias"
    Ma mère décida que l'on partait le lendemain sous avis du médecin. Le lendemain matin, une navette nous attendait, Moi et Rias embarquions . Je remarquai qu'elle portait toujours ses bandages ainsi qu'une poche de glace sur sa blessure.
    Après avoir dit au revoir à mes parents. La navette s'élevait dans le ciel et se retrouva en un instant dans l'espace et entamait sa route en direction de la Terre.
    Le voyage fut court en moins d'une journée, nous arrivions finalement sur Terre.
    Pendant le trajet, Rias s'était endormi  à cause de ses médicaments.
    La navette se posait dans un endroit sécurisé et des hauts dirigeants ainsi que nos familles nous attendaient. J'étais heureux de les retrouver.
    Je sortis accompagné de Rias

    " Bonjour tout le monde
    - Yo, comment s'est passé votre voyage?
    - Bien "
    À ce moment- là un des dirigeants vient me voir et me dit de les suivre.
    Je dis à Rias que je dois me rendre auprès de ses dirigeants.
    Elle m'afficha un sourire et continua sa conversation avec sa famille.
    Je lui laissai expliquer les détails de notre vie là-bas.
    Je suivais toujours le haut dirigeant qui m'emmenait dans une salle sombre. J'entrai et des lumières apparurent.
    " Bonjour M. Dante.
    - Bonjour.
    - Vous savez certainement pourquoi on vous amène ici?
    - Oui.
    - Est-ce que cette planète prévoit de nous attaquer à nouveau ?
    - Non pas pour le moment en tout cas.
    - Bien alors j'aurai un service à vous demander.
    - Lequel ?
    - Comment dire... c'est de tuer votre famille et de prendre la tête du trône?
    - Quoi ?!
    J'avais très bien entendu, mais pourquoi refuserais-je de les tuer ?
    - Oui vous avez très bien entendu.
    - Vous comprenez que si je n'y arrive pas, la planète Terre serait en danger!
    - je le sais mais avez-vous une autre proposition ?!
    - Non"
    Je me demandai pourquoi je ne pouvais les tuer? est-ce que je commençai à les aimer? Je ne savais plus quoi penser.
    - Cela vous gêne - t-il ?
    - Un peu
    - Alors vous préférez cette planète à celle-là ?
    - Nooon, je trouverai un autre moyen.
    Qu'est que je racontai, je ne pensai plus, je débitai des paroles sans cohérence .
    Après, je retrouvai mes parents ainsi que ma femme.
    Je pris Rias à l'écart, elle me regarda interloquée:
    " Qu'est qui ne va pas Dante?
    - Écoute, je viens de sortir de cette réunion et ils m'ont demandé...
    - Demandé quoi ?
    - De tuer ma vraie famille pour éviter une autre guerre et qu'ainsi je puisse accéder au trône!
    Elle resta bouche bée et après un certain temps, elle reprit la parole  " Tu vas vraiment le faire ? 
    - Je ne sais pas encore
    - Alors tu détestes vraiment ta famille à ce point -là !
    - Je te l'ai dit, je ne sais pas encore ce que je vais faire et oui je les déteste.
    - Dante! cria-t-elle, ils m'ont acceptée! Ça devrait être suffisant pour toi non ? .
    - D'un côté oui mais qui te dit qu'il ne  te manipule pas ?
    - C'est plutôt  toi qui te fais des films. 
    - C'est ce que je pense en tout cas.
    D'un mouvement gracieux, elle me gifla pour la première fois et me dit :
    " Tu n'as vraiment aucune honte, si tu ne changes pas d'attitude, je ne te pardonnerai pas!".
    Elle se mit de dos et marcha vers la navette:
    " je rentre chez ta vraie famille, j'en ai assez entendu.
    - Rias !, Rias ! Rias !
    La navette décolla et en un instant, elle disparut de l'atmosphère.
    Ma famille adoptive ainsi que sa famille me rejoignirent immédiatement.
    " Que s'est-il passé?
    - je lui ai dit que j'avais reçu l'ordre de tuer ma famille " Comment?!
    - Oui vous avez très bien entendu.
    Je passai la soirée chez ma famille adoptive et le matin suivant mon ancien camarade Issei vient toquer à la porte.
    - Yo ça va depuis le temps?
    - Désolé Dante on n'a pas le temps pour ça, on rentre de nouveau en guerre
    - Hein ?!
    - Nous avons reçu un message, ta planète nous à  nouveau lancé une déclaration de guerre.
    Je pris mon manteau et me dirigeai vers la base militaire avec lui.
    Arrivé dans la base, les généraux me firent un rapide topo.
    Les troupes de mon père seraient bientôt là, nous devions les repousser jusqu'à la mort.
    Un officier rentra en urgence:
    - Général, nous avons intercepté une transmission.

    Le projet concernera  un animé plus précisément le manga Akame Ga kill, je ferai un light novel ( une fanfict après l'épisode 25 de l'animé) .


    votre commentaire
  • Bonjour a tous, je vous informe qu'un projo est en cours de construction. Il s'agira d'un light novel qui reprends un de mes animés préférer de l'année 2014. 

    La suite de mon light novel arrivera mercredi soir désolé pour le retard. Vous pouvez aussi retrouver mes animés favoris dans les liens. C'est un blog qui est consacrer à mes animés favoris.


    votre commentaire
  •  

    Je rangeais mon épée dans son fourreau, et me retirai. Akame et Rose arrivèrent, je passai devant elle sans les regarder ainsi que ma mère, mon frère et mes sœurs.
    Au loin j'entends Rias criée:

    "Dante ! Dante !."


    je me dirigeai dans la chambre et déposai mon épée. Je me disais pourquoi avoir fait ça, si je n'avais pas ralenti mon épée Rias serait morte, c'est de leurs fautes, ils l'ont berné.


    Quelques minutes plus tard Rias rentra dans la chambre, elle me regarda, je ne pouvais pas la regarder, devoir supporter son regard.

    "Dante, dis-moi que t'arrive-t-il, je suis inquiète, réponds-moi!"

    Puis elle fonda en larmes en se jetant sur moi.
    Je devais trouver une réponse pour cacher la vérité

    "  ma magie est devenu hors de contrôle, quand j'ai repris connaissance ma lame était devant ta gorge, je n'ai pas compris et j'étais paralysé."


    Elle resta sans voix,

    "ce qui m'a fait réagir c'est quand j'ai entendu ta voix et je suis revenu à mes esprits"

    Elle ne bougeait pas, continuant de me serrer.

    " je dois prendre mes responsabilités et présenté des excuses à mon père."

    Je n'aimais pas lui mentir mais c'était la seule réponse.
    Une voix se fit entendre:
    " Alors c'est ta magie qui à prit le contrôle, si c'est ça, tu vas devoir apprendre à encore mieux la contrôler."
    Cette voix était celle de mon père,
    " Bon venez à table nous mangeons, tu viens aussi Dante"
    Rias se leva et prit ma main. je lui serai la main et me porta à sa porté puis je la retournai.
    " ne pleure plus, je n'aime pas te voire pleurer", à cet instant mon œil gauche se désactiva.
    " Baka, ne refait plus jamais ça ! compris!"
    - Oui et puis tu es la seule à pouvoir me contenir"

    Puis je l'embrassa. Puis nous sortîmes de la pièce et nous dirigeons vers la salle à manger. Après cet incident, j'essayai de passer plus de temps avec Rias et ma famille..... Puis le grand jour arriva, le mariage.
    je me préparai, j'était dans un costume traditionnelle noir avec une chemise blanche ainsi qu'avec une  cravate rouge.
    Je me dirigeai vers l'autel, la salle était bondé. J'attendis 10 minutes avant que Rias apparaisse dans sa longue robe blanche, voilé d'un drap blanc. Elle se dirigea vers moi, puis arrivée devant, me demanda à voix basse:
    " Euh ça me va bien"
    - Oui tu es sublime, comme toujours mais la je suis sans voix"
    Cette événement fut retranscrit sur terre, sur ordre de ma demande.
    Le prête arriva, il fit  sont sermon et prononça ses dernière parole avant que j'embrasse Rias.
    Je relevai son voile et découvrir sa chevelure rouge ardent, ses yeux Rouge comme le sang ainsi que son charme.
    Je l'embrassai passionnément et nous fumes déclarer mariée.
    Moi Dante, futur Roi de Kazuki et Rias futur reine de Kazuki.
    Rias kazuki, cela sonne plutôt bien.
    Après la cérémonie, les séance photos, le dîner, comme dans un mariage quoi
    La terre avait vu notre mariage, et je pris conscience d'une chose,c'est que si je devient Roi, le relations entre la Terre et ma nouvelle planète améliorons .
    Les jours passèrent, je passai plus de temps avec Rias et ma "famille", chaque jour était comment dire "un peu spéciale" je m’entraînais avec elle, surtout avec mon frère.
    Rias s'occupait plus de mes sœurs. Ma mère et Rias étaient devenu inséparable mais vraiment.
    Je commençais à apprécier cette vie, malgré le faite qu'une voix résonnait toujours dans ma tête:
    " N'oublie pas ce qu'ils ont fait à tes camarades."
    Les jours passèrent, je passai mon temps avec Rias dans la château. Je me préparai à devenir Roi.
    je faisais le boulot avec mon père malgré le faite que j'avais toujours une envie irrésistible de le tuer.
    Un jour, ma mère et Rias me proposa d'aller chercher mon frère et mes sœurs à l'école. Et oui, même les enfants vont à l'école.
    j'acceptai et un voiturier , nous conduisîmes à l'entrée d'une école de collège modernisé au plus au points.
    je sortis de la voiture avec Rias et ma mère. Des parents attendaient leurs enfants.
    quelques minutes plus tard, les enfants sortirent des classes, mon frère ainsi que ma sœur furent choqué de me voire les attendre. il crièrent :
    " oni- sama !!!!!!, one-sama!!!
    Et se jetèrent dans nos bras. Après ce bref moment de câlins, nous remontons  dans la voitures en direction du lycée. Je sortis avec Rias et remarquai que ma sœur leva la main sur une fille.
    D'un mouvement je me dirigeai à toute vitesse et stoppa la main de ma sœur.

    " Tu crois faire quoi- la ?
    - Lâche- moi !
    - hum"
    Je la lâchai, elle me fixa droit devant et m'attaqua avec sa rapière. Je parai les coups facilement.
    " C'est tout ce que tu sais faire?!
    - Ne me sous-estime pas !"
    À ce moment- là elle déclencha sa magie et lança une attaque frontale, je la bloquai sans difficulté et donnai un coup d'épée dans le ventre de ma soeur, ce qui fit qu'elle tomba à terre. Rias me rejoignirent aussitôt ainsi que ma mère.
    " Tu n'es pas mon frère, je ne te considérai jamais comme mon frère, après tout, tu as tué  le septième commandant, Dazuki,  mon ami !
    - Ah, je comprends mieux, il était faible et tu veux que je te dise je l'ai tué sans la moindre difficulté"
    Elle était folle de rage et continuait de m'attaquer avec rage. Rias essayèrent de calmer le jeu en vain.
    " Je vais te faire payer, je vais tuer tous tes camarades sur Terre après t'avoir tué.
    En entendant ces paroles, une voix dans mon esprit surgit.
    " Tue-la !"
    Ma magie s'activa ainsi que mon œil gauche puis trou noir.
    Quand j'avais rouvert les yeux, ma lame était plantée dans le côté gauche de Rias. Je regardai autour ma sœur était terrifiée ainsi que ma mère. Je retirai immédiatement ma lame de Rias et la rattrapai en plein vol.
    " Enfin tu es revenu à toi
    - Que s'est-il passé?!
    - Ta ma, magie, incontrôlable ".
    Puis elle perdit connaissance, des médecins arrivèrent quelques minutes plus tard  et l'emmenèrent à l'hôpital. Pendant près de 4 heures, je tournai en rond dans la salle d'attente. Quand soudain le médecin sorti.
    " Elle va bien?
    - Oui son état est stable, vous avez par chance évité un point vital, elle se réveillera dans 6 heures. Ils la transportèrent dans une chambre et je restai l'entrain de la regarder et lui tenant la main.
    " Bordel!, que c'est -il passé à la fin !
    - Tu as perdu le contrôle de ta magie".
    Une voix féminine se fit entendre, c'était ma mère.
    " Quand ta sœur à prononcer sa dernière phrase, ta magie t'a enveloppé et elle s'est emparé de toi .Tu ne disais rien  et te battais que pour nous tuer, c'est alors que Rias s’interposa et contrai tes coups à ces dépends.

    Je fixai ma mère, sans rien dire, regardant au fond de moi, je comprenais que ma haine envers cette planète prenait le dessus sur moi.
    " Dante, maintenant tu as une femme à protéger et non l'inverse, tu as une famille à défendre. Je suis désolée pour ce que ta dit ta sœur mais elle tenait beaucoup à Dazuki et ce qu'elle ta dit est qu'elle veut que tu passes plus de temps avec elle.
    - Laisse moi seul s'il te plait...
    - Très bien, je repasse demain avec la famille"
    Ma mère s'éloigna et je m'allongeai à coté de ma femme.

     

     

     

    Rip Charlie Hebdo, Une pensée pour les familles des victimes 


    votre commentaire
  •  

    JOYEUX NOEL 

     Puis je me réessayais, la cérémonie prit fin et Rias et moi ainsi que ma "famille" nous nous dirigerions vers le palais. Un grand buffet était présent, je regardai rias et décidai de lui apporter à manger puis ma mère vint me voir: "C'était très bien Dante, ton discours était parfait.

    "Merci"

    "Je voudrais te demander si demain Rias voulait venir avec moi pour faire du shopping"

    " pourquoi cet empressement"

    " tu crois que je n'ai pas entendu ta petite demande en mariage à Rias ?"

    "Hum"

    " c'est d'accord

    " " est - tu sur Rias" " oui, ne t'en  fait pas "

    "bien alors c'est parfait demain à 14 h devant le palais"

    Puis après que ma mère soit parti pour bavarder avec d'autres invités, nous nous dirigerions vers notre chambre et nous nous endort menti aussitôt. Quand je me réveillai, je serai Rias dans mes bras, je me dégageai lentement et installai un sort par précaution, je pris ma veste et sortie de ma chambre pour me diriger vers la salle à manger. Arrivé devant cette porte, je l'ouvrai et découvrant que mon frèreainsi que ma sœur mangeait.

    "Bonjour"

    Bonjour oni-chan"

    Puis je m'installai quelques minutes plus tard Rias vint me rejoindre, elle s'était préparé pour sortir avec ma mère, qui plus et elle était jolie. Mon frère ainsi que mes sœurs lui dirent

    "Bonjour one-chans
     -Bonjour tout le monde"

    Je regardai ma " famille" mangée puis je décidai de me lever et de me préparer à sortir. Je voulais voir les infrastructures pour que je puisse m'échapper de cette planète et de pouvoir ramener Rias sur terre. J'enfilai mon manteau et je prévenais Rias que je sortais dehors pour faire un tour. Elle me regarda et elle me dit :

    " Fais attention.

     - Oui "

    Puis je prenais la direction de la sortie, de toute façon elle allait faire du shopping avec ma mère. Je descendais les marches et croisai bon nombre de soldats avant d'arriver dans la ville. Je me promenai pendant 2 heures sans rien trouver qui puisse me permettre de retourner sur terre. Quand je rentrais au château, Rias m'attendait dans une nouvelle robe bleue.

    " Tu t'es bien amusée aujourd'hui ?

    - Oui et ta promenade ?

    - Bien, très bien.

    - Eh Dante ton père veut te voir pour discuter d'un problème.

    - Ah bon, de toute façon je n'ai pas le choix, fais chier.

    - Tu devrais te dépêcher il t'attend.

    -  Oui"

    Je me dirigeai vers son bureau et rentrai

    " Que me veux - tu ? .

    - Oh Dante.

    - Je n'ai pas de temps à perdre, dis- moi pourquoi tu voulais me voir?

    - Eh bien, c'est pour ton mariage vois-tu, tu es en âge de te marier et tu dois trouver une femme.

    - oui ?

    - Et je veux que ce soit une femme de cette terre.

    - Hein n'as -t u par l'intention de vouloir tuer Rias

    - Pas du tout, vois-tu cela pourrait créer des problèmes au sein du Royaume !"

    À cet instant, je sentis que Rias était en danger, j'activai mon œil ainsi que ma magie et je me téléporta devant elle

    - Hein Dante qui a-t-il ?

    - Rien  j'ai juste senti que tu étais en danger, excuse- moi d'être apparu si soudainement"

    Mon père arriva aussitôt:

    " nous n'avons donc pas le choix, tu tiens énormément à cette fille, je ne veux pas reperdre mon fils. 

    -  Ferme-la !"

    Je l'interrompis 

    " Tu me prends pour un idiot, tu agis avec l'intention de la tuer dans ton regard.

    - Non c'est faux!

    - Je te préviens, que si jamais un de vous la touche, je vous exterminerai"

    Mon œil se transforma, mon œil était devenu plus rouge avec un cercle noir et des triangles noirs qui apparurent dans le cercle. Ma magie noire devint alors noire, rouge.

    " compris?!"

    Mon père me fixa, il n'avait pas d'autre choix que d'accepter sinon je détruirai cette planète par n'importe quelle moyen"

    " très bien, dans 3 mois aura lieu ta cérémonie de mariage avec Rias"


    Les jours passèrent, à une vitesse hallucinante. Je restai écarté de ma famille et je sortais beaucoup pour ne pas rester dans ce château. Je gardais toujours un œil sur Rias qui commençait à faire partie de la famille. Elle jouait beaucoup avec mon frère et ma sœur. Quant à moi j'essayais toujours de trouver un moyen de rentrer sur terre. Je me disais cette ville est trop parfaite, ce n'est pas la réalité. Un jour ma mère passait pour aller s'occuper de mon père et me croisa alors que je rentrai une fois de balade

    "Dante, tu es sûre que ça va, cela fait deux mois que tu sors continuellement et que tu nous évites qu'est qui ne vas pas 

    - Rien.

    - Ce n'est pas bien de mentir.

    - Rien je ne te dis 

    A ce moment-là Rais apparu : "  Dante je pense comme ta mère, tu n'es pas bien " 

    Non pas elle comment elle peut dire ça, ils sont tuer nos camarades ,c'est ce que je pensai. C'est alors que je pris la décision de me battre, je courrai sans même regarder Rias et me dirigeai vers la salle du trône, pour affronter mon père. Je rentrai dans cette pièce et j'activai ma magie et sorti mon katana, et l' attaquai directement qu'il eut juste le temps de parer mon coup.

    " Que fait tu Dante?!" 

    - Je vais, je vais, je vais, je vais te tuer "

    J'attaquais sans répit, il para difficilement mes coups. Quand soudain j'esquivai de juste un coup d'épée. C'était Rias

    " que fais-tu Dante,

    - Tu le vois j'essaye de le tuer, pousses-toi

    - Arrête "

    Des gardes arrivèrent je n'avais plus le choix je me téléportai et arrivai à hauteur de mon père pour le transpercer mais Rais s'interposa et j'arrêtais de quelque millimètre ma lame de sa gorge

    " Si tu le tues, tu seras tue, je ne veux pas que tu meures.

     - Ils t'ont manipulé, n'oublient pas qu'ils ont tué nos camarades comment pourrais-je leur pardonner, 

    " parce que c'est si tu le tues, je ne te le pardonnerait pas 

    - Comment?

    - Tu as très bien entendu."

     Ma mère arriva ainsi que des gardes


    votre commentaire
  • " Bonjour Dante, me dit ma mère

    - Bonjour mère.

     Rias lui dit :

    " Bonjour madame, monsieur.

    Ma mère lui fit un sourire et lui dit :

    'Bonjour Rias".

    Bien, les papiers sont remplis, vous pouvez y aller. Des soldats prirent alors nos bagages et nous nous dirigions vers l'entrée du vaisseau, nous empruntons alors différents couloirs et nous arrivons devant une chambre.

    " Voici votre chambre à tous les deux, le voyage durera deux jours".

    Puis ma mère ainsi que mon père s'en allèrent. Des gardes nous surveillaient. J'ouvris la chambre et fut stupéfait, cette chambre était gigantesque. Rias avait la même réaction que moi, elle se rapprocha doucement du lit, s'allongea et s'endormit aussitôt. Je posai ma veste et fermai la porte, puis je me dirigeai vers Rias et m'allongeai à côté d'elle . Quand je me réveillai, des vêtements étaient disposés. Je me levai, pris ma veste et sortis tout en essayant de ne pas réveiller Rias. Deux gardes arrivèrent et me conduisirent dans une salle.

    Il se trouvait que cette salle était la salle à manger. Je rentrai dans cette immense pièce et remarquai que ma "mère", mon "père" ainsi que mon frère et ma soeur étaient présents. Je remarquai un autre individu, c'était une fille qui avait un an de moins que moi.

    " Oh Dante, bonjour bien dormi avec Rias ?

    - Oui, elle dort encore.

    Mon père prit la parole :

    " Viens manger, nous arrivons dans 7 heures.

    - Hum"

    Je pris place et quelques minutes plus tard Rias me rejoignit .

    " Bonjour Rias.

    - Bonjour Dante.

    -  Mais qui voila, bien dormi Rias" fit ma mère

    Mon père se contenta d'un bonjour. Puis elle s'assit à côté de moi. C'est alors que mon père reprit  la parole :

    - Comme je te le disai Dante, nous arrivons dans 7 heures à peu près maintenant. Une cérémonie est prévue. Donc c'est pour cela que je voudrais que vous mettiez les vêtements qu'on vous a donnés.

    - Et pourquoi.

    - C'est la tradition.

    - Pff.

    Rias me serra le bras et dit avec joie :

    - Pas de problème, je veillerai à ce qu'il mette les vêtements"

    - Hum, merci Rias..."

    Je regardai Rias et elle me rendit un sourire qui me fit fondre.

    " Bon ok, je les metterai ses vêtements et je voudrais savoir qui est cette fille là-bas.

    Ma mère prit alors la parole :

    - Oh excuse-moi, j'avais oublié, voici ton autre sœur Kazuki.

    -Bonjour, grand frère.

     - Hum Bonjour, elle possédait les mêmes caractéristiques que  ma mère"

    Je me levais et me dirigeais vers la sortie accompagné de Rias.

    Mon père prit la parole:

    " Où vas - tu ?

    - Je vais me changer pour cette cérémonie..

    - D'accord mais laisse- moi te prévenir, ne tente rien de stupide.

    Avant de quitter la pièce, je lançais un regard à mon père, j'activais mon oeil gauche et le fixai puis je me retournais et me dirigeais avec Rias dans la chambre. 7 heures plus tard, j'étais fin prêt, mon costume était éclairé mais possédait des rayures noires, c'était assez convenable.

    " Euh Dante, j'arrive ....."

    - Oui Rias"

    Rias sortit , elle était avec une robe rouge qui reflétait ses cheveux.

    - Ouah, tu es sublime, lui dis-je.

    - Merci"

    Puis elle prit place à côté de moi sur une voiture. Devant se trouvait mon frère et mes soeurs ainsi que mes parents. De plus sur les côtés, je remarquai que des soldats allaient nous escorter. La voiture se mit en marche, les portes s'ouvrirent et là, une foule gigantesque cria :

    " Vive le Roi et la Reine!!"

    D'autres mumurèrent mon prénom.

    " Vive Dante!"

    Je regardai Rias, elle était mal à l'aise, je la pris par son bras gauche et la serrai contre moi.

    Quelques minutes plus tard, nous arrivons devant un immense palais, nous montons les marches. Je serrai toujours Rias. Puis des places furent installées pour nous. Ma place  se trouvait à droite à côté de ma mère et de  Rias. Quand nous fûmes installés, mon père se leva et prit la parole:

    " Mes chers citoyens, nous avons gagné cette guerre, nous avons récupéré mon fils!, je remercie tous les guerriers qui m'ont accompagné pour accomplir cette tâche..."

    Pendant près de 10 minutes, mon "père" parlait. Soudain il s'arrêta et me fixa et dit :

    "Dante prend la parole, c'est à ton tour.

    - Très bien.

    Je prenais place devant cette foule.

    " Bonjour, vous savez déjà qui je suis donc pas vraiment la peine de me présenter, sauf que je  voudrais vous dire que je ne m'attendais pas à ce genre de cérémonie et cela me touche...".

    Je ne pensais pas ce que je disais, mais pour pouvoir retourner sur Terre, il fallait bien que je mente, pendant près de 20 minutes, je fus harcelé de questions.

    La dernière question concernait la femme que j'allais épouser, je répondis :

    " Voyez-vous celle qui m'est déstiné et la personne qui est assise à coté de moi, si elle le veut.

    Je fixai Rias ,et d'un ton doux et angélique, elle me répondit :

    - Oui, je le veux"

     


    votre commentaire
  • Bonsoir excusez - moi de vous mettre tardivement l'Act 2, la semaine dernière j'avais des examens blancs

     

    Pendant le cours d'omimura sensei, je pensai à la façon d' obtenir plus de puissance pour pouvoir protéger mes compagnons et Rias. Soudain, je sentis  une tête qui venait de se mettre sur mon épaule, C'était Kenji, mon voisin de mon dortoir.

    " Hé réveille - toi!

    - Hein quoi, ah excuse j'ai pas trop dormi cette nuit.

    - Couche -  toi plutôt alors !

    - C'est pas ça, je n'arrêtai pas de penser à la guerre et comment j'allais  faire pour survivre".

    Tout le monde était  préoccupé par ça. A sa survie, à la façon de passer  ses "derniers moments". La guerre était dans deux mois, c'est ce que je me disais....

    Les journées passèrent de plus en plus vite, je m'entrainais avec Rias , Kenji et d'autres de ses amis. Lorsque soudain la radio retentit :

    " Alerte, alerte les extraterrestres ont débarqué, préparez-vous".

    Je regardai Rias, c'était parti, nous allions dans nos chambre prendre nos tenues de combats, nos armes, et les professeurs nous dirigeaient vers les hélicoptères de l'armée afin qu'ils nous déposent  aux différents points de rendez-vous où les extraterrestres avaient pris place. Avant de monter dans mon hélicoptère je serrais fort Rias contre moi.

    " Je reviendrai, tu dois me promettre que tu reviendras.

    - Oui, fais attention à toi".

    Avant qu'elle ne monte, je lui donnai un collier en forme de coeur qu'elle attacha autour de son cou, puis elle m'embrassa et elle s'envola vers sa destination. Je ne lui avais pas dit que dans ce collier, j'avais mis de ma magie pour me téléporter. Quinze minutes  plus tard, mon hélicoptère arriva et je montai dans ce véhicule pour affronter ma "famille".

    Deux heures plus tard, j'arrivais sur le champ de batailles, des soldats gisaient au sol, des combats avaient encore lieu. L'hélicoptère nous déposa. Je pensais à Rias, elle devait déjà se battre, c'était à mon tour. Je fixai mon commandant et au signal, nous, magiciens,  attaquions mon "peuple". Ce fut un bain de sang. Grace à mon katana qui était  entouré de ma magie noire et de mon oeil, je pus tuer plus de 20 ennemis en 5 coups seulement. Je regardai mes compagnons, près de la moitié avaient été vaincus. Soudain, je ressentis une pression comme familière et 3 des mes camarades furent découpés devant mes yeux. Un Général venait d'arriver.

    " Kisama, je vais te tuer !!!!!

    - Oh, c'est toi le fils du Roi, je te cherchais, viens, je suis le général susano"

    Je lançai des attaques frontales avec mon épée et esquivai les coups meurtriers du général.

    Le général lança une attaque de type de glace, j'esquivai sans problème et lui assena un coup bien placé au niveau du dos. Puis il para mon deuxième coup.

    " Pas mal,  gamin.

    - Hum, ce n'est pas encore fini.

    - Tu sais je suis pas le plus fort parmi les 10 généraux, je suis même le dernier. Par contre le 3 ème général se trouve au sud de notre position. A ce  moment la, je compris que Rias était en danger. Je mis mon sabre devant moi et prononcai ses mots:

    " Que les ténèbres deviennent mon âme,  je t'appelle テナフ ( Kazuge)

    Mon corps fut recouvert de magie noire, mon oeil devint rouge avec un cercle et un point qui apparaissait. En un instant je transpercais le général et le tuai en un seul coup.

    - C'est la fin, tu n'aurais pas du me sous-estimer général".

    Immédiatement je  me téléportai vers le champ de bataille de Rias.

    Je réapparus derrière Rias, elle était à terre couverte de blessures et un homme levant son épée pour l'achever. En un éclair je me retrouvais devant elle et bloquai l'épée de l'homme.

    "  Dante, qu'est - ce que tu fais ici ?!  

    - Je suis venu te protéger!!

    - Qui es - tu ?!"

    - Moi ? je suis le fils du Roi.

    - Alors c'est toi, tu me facilites la tache je vais pouvoir te capturer , argh!!

    - Me capturer ? Grace à mon pouvoir j'ai terrassé le 7 ème chevalier en lui coupant la gorge.

    Je me dirigeai vers Rias, quand soudain une lumière blanche apparut puis se volatilisa.

    " Dante arrête ça, tu ne peux plus fuir"

    Mon père ainsi que ma mère étaient accompagnés des 5 généraux les plus puissants.

    " Dante je t'en supplie, ne nous oblige pas à te faire du mal, nous venons te proposer un accord.

    - Hum et c'est quoi cet accord ?!.

    - Rentre avec nous, avec cette fille derrière toi. Si tu fais cela,  nous arrêterons ce carnage et nous renoncerons a la Terre.

    - Te fous pas de moi, vous mentez, vous mentez, je vais tous vous vaincre ici!

    - Pourquoi te bats-tu mon fils, pourquoi ?

    - Je me bats parce que je dois gagner, je me bats pour mon honneur.

    - Trêve de bavardages, capturez - le, ainsi que la fille.

    Avant que les 5 généraux essayent  de me capturer, je pris alors la décision la plus difficile de ma vie, je pris Rias et un bon nombre de mes camarades. Je les téléportai vers la base. Arrivés à la base, j'appris  que ma division 4 avait été anéantie et que le reste de la division de Rias que je n'avais pas pu téléporter fut massacrée. Je restai près de Rias à l'infirmerie, quant j'aperçus plusieurs haut gradés qui me disaient  de venir les voir.

    " Monsieur Dante pouvez - vous venir?

    - Oui. 

    - Voyez-vous l'armée adverse nous a   proposé un compromis et vous savez déjà de quoi je parle non ?

    - Oui

    - Écoutez, voulez  - vous sauver des vies de gens innocents ?  Je vous en prie acceptez, nous n'avons pas le choix, ils nous sont supérieurs.

    - Si j'accepte, ils vont conquérir cette planète même  si je vais avec eux.

    - Dante, accepte, je viens avec toi".

    Rias venait de se lever couverte de ses bandages.

    -"Tu sais  ce que ça représente non ? Si tu viens avec moi, il n'y aura  pas de retour possible.

    - Je sais, mais ne te l'ai -  je pas dit que je resterai à tes cotés pour toujours ?

    - Si.

    - Alors accepte, sinon ils tueront des innocents et d'autres de nos camarades mourront.

    - Et merde c'est d'accord j'accepte leur "trêve".

    - Bien, vous partez dans 2 heures, vos familles vous attendent".

    Ces deux heures furent les plus longues de ma vie, ma famille pleurait à chaudes larmes.

     " Je reviendrai, ne vous en faits pas"

    Puis d'un mouvement brusque je me dirigeai vers l'hélicoptère qui allait nous emmener Rias et moi .

    Pour Rias les adieux furent plus longs et plus émouvants que les mien     Avant de partir son père me dit:

    " ¨Prends soin de ma fille au péril de ta vie, promets le moi !

    - Oui je vous le jure sur mon honneur.

    - Merci".

    Puis l'hélicoptère  se mit en route. Au bout de 45 minutes, il nous déposa devant le vaisseau de ma famille, je descendis avec mes bagages et aidai Rias à descendre en prenant ses bagages aussi.

    La suite très bientôt ^^

     


    votre commentaire
  • Chapitre 5  

    Je me réveillai à l'infirmerie, il faisait sombre, j'essayai de regarder ce qui se passait et remarquai que le réveil indiquait : 28 septembre 23h30. Je me relevai doucement, j'allumai la lumière et constatai que Rias était  allongée à coté de moi.

    Je la regarde et je repense à ce que m'a dit ma mère.Tous mes souvenirs allaient  revenir.

    Je comprenais  ce qu'elle voulait dire. C'est alors que Rias se réveilla

    " Bonjour Rias ( je lui affichais un sourrire radieux)

    - Dan........ ,Dant .......... DANTE! s'écria -t- elle  avant de fondre en larme et se jeter sur moi.

    - Du calme tout va bien, je suis la.

    - Mais tu n'arrêtais pas de crier, tu souffrais quand on t'a emmenée à l'infirmerie.Tu parlais d'une certaine Rose".

    A ce moment précis un souvenir se déclencha. Je vis alors une fille habillée en blanc puis plus rien.

    " Dante ca va?.

    - Oui ne t'inquiète pas."

    Je fixais Rias, elle était toujours en larmes, je décidai de la prendre dans mes bras pour la réconforter et je l'embrassai. Après quelques minutes, elle se calma et nous décidâmes de dormir ensemble. Mais je ne pouvais pas arrêter de penser  à ce que m'avait dit mon "père". Il me ramènerait par la force s'il le fallait . Cette nuit- la, j'étais devenu une autre personne. Le lendemain matin, Rias et moi prenions notre petit déjeuner et nous nous dirigeâmes vers la salle de classe. Notre professeur nous accueillit et d'un air grave nous dit :

    " Écoutez-moi, vous tous ici présents, l'armée a  reçu une déclaration de guerre de ces "extraterrestres". Nous allons rentrer en guerre dans 4 mois, pendant ces 4 mois vous allez suivre un entrainement radical qui va vous changer. Le professeur nous expliqua  en détails nos affectations et soudain sur l'écran de notre tableau apparut une fille aux cheveux blancs, des yeux émeraude. Elle portait une énorme épée derière elle. D'un ton léger, elle nous dit :

    " Qui est Dante dans cette classe ?

    Je me levais.

    - C'est moi.

    - Enfin je te rencontre après 12 ans de séparation, mon cher Dante.

    - Qui êtes-vous?

    - Tu ne te rappelles pas de moi ?

    Un de mes souvenirs me vint à l'esprit.

    " Si maintenant, je me rappelle de toi". 

    Le professeur dit :

    " Coupé la transmission vite!"

    Rias d'un mouvement rapide mais gracieux se retrouva devant moi et me regarda.

    - Ne t'en fais pas , je suis la

    - Oui"

    - Qui est cette fille Dante??!"

    - C'est ma copine akuze

     - hum? comment oses-tu le toucher sale garce

    La transmission fut coupée et le professur me fixa

    " Tu connais cette personne Dante?

    - Oui, vu que mes souvenirs sont entrains de revenirs, je la connais.Elle doit etre devenue une experte en combat rapprochée.

    - Comment ca " s'interrogea mon professeur.

    "D'après mon souvenirs, elle aimait les armes et s'entrainait avec moi, c'est ce que j'ai vu dans mes souvenir"

    - Bon, la n'est pas le problème , il faut vous entrainer immédiatement, allez tout le monde dehors vous allez apprendre à utiliser votre magie pour vous battre".

    Nous nous dirigions vers la foret, j'étais toujours dans mes pensées, pourquoi est - elle venue me chercher, pourquoi me combattre?. Je n'arretais pas de me poser des questions quand je sentis que Rias prit mon bras et me dit :

    " Ne t'en fais pas, je serais la pour toi, je te protégerait et tu me protégeras hein?

    - Oui, je me suis promis de la protéger et de protéger cette planète!"

    Le professeur me fixa et m'incita à venir le voir,

    " Tous les autres entraînez vous deux par deux, Dante vient me voir"

    je me dirigeai vers lui et m'arrêta  a quelques centimètres de lui

    " Oui.

    - Tu vas t'entrainer seul, tu dois apprendre à te servir de ta magie et de ton oeil gauche compris

    - Oui mais comment dois je procéder?!

    - Tu dois détruire cette montagne derrière moi avec ton pouvoirs

     - Heinnnnnn?!!!!!!

    - Tu as bien entendu, tu commences immédiatement

    - Ok...."

    Pendant près de 3 heures, j'essaye de détruire cette montagne avec ma magie concentrée dans mon épée.

    " C'est l'heure rentrer tous dans vos chambre" nous dit notre professeur

    Je regardai pour voire si j'apercevais Rias mais aucun signe d'elle, je me disait qu'elle était déjà rentrée dans sa chambre. Après avoir retirer mes vêtements, je décidais de prendre une douche. A ce moment-la, j'entendis que la porte de ma chambre s'ouvrai, je sortis  immédiatement et vu Rias qui venait de rentrer avec de la nourriture.

    " Pourquoi tu as ramenée de la nourriture.

    - A ton avis c'est pour qu'on mange, tu dois vraiment  être exténuer pour me demander pourquoi j'ai ramenée de la nourriture".

    Elle m'affichait un grand sourrire et se dirigea vers la cuisine. Quelques minutes plus tard, j'étais vêtus et je rejoignis Rias dans la salle a manger. J'essayai d'éviter le sujet de ce matin de peur de l'inquiéter à la place nous discutions de la future guerre.

    " Dante ?

    - Oui ?

    - Ce soir puis je dormir avec toi?!

    - Bien sur".

    Après avoir manger nous décidions d'aller nous coucher, je me met en boxer et Rias en chemise de nuit. Je sentais qu'elle était préoccuper et d'un mouvement extrement rapide je la blottis contre moi et nous nous endormîmes  l'un contre l'autre. Les jours passent, le mois d'octobre passe extrement vite, j'arrive de mieux en mieux à contrôler mon pouvoir et Rias perfectionne son pourvoir destructive. Le jours du 28 octobre fut le pire jour de ma vie j'apprenais que Rias n'était pas affecter dans la meme division que moi.

    " Pourquoi t'ont-il mis dans la divison 2 et moi dans la division 4.

    - Je ne sais pas, il doit y avoir une raison.

    - Tu vas aller en première ligne, je refuse que tu y aille sans moi, je ne veux pas te perde.

    - Moi aussi Dante mais c'est comme ça.

    - Tsh, fais chier

    Au meme moment dans le quartier générale de la flotte Kazutori

    " Mon Roi, les vaisseau de Akame et de Rose arriveront plutot que prévu il arriveront le 1 er décembre"

    - Fort bien, Dante ne pourra pas repousser notre attaques et ne ne parviendra pas à défendre ses camarades.

     - Mon roi, nous sommes présent.

    - Grazed et vous les 9 autres commandant placés vous en orbite autours de la terre et attendont que toute la flotte soit réunis pour conquérir cette planète et récupérer mon fils.

    - Père?

    - Oui Pierre?

    - Es ce que nous arriveront à récuperer onii-chan? car grande soeur est inquiète.

    - Ne t'en fais pas nous le récupèreront

    - Au fait commandant capturer vivante Rias lors de la bataille, ne la tuez pas c'est compris.

    - Oui, mon seigneur.

    - Chérie, tu crois que après avoir retrouvé ses souvenir Dante reviendra facilement à la maison ou il nous combattra avec cette haine.

    - Je ne sais pas Arizuto, je ne sais pas".

     


    votre commentaire
  •  

    Un homme apparu, puis une femme, puis un garcon, puis une fille ainsi que des soldats. L'homme avait les cheveux noirs des yeux blanc comme la glace, de corpulence moyenne voire athlétique, la femme avait les cheveux bleu, bleu comme l'océan et des yeux rouge comme le sang. La fille avait les cheveux bleu, des yeux marrons, elle devait avoir sans doute 10 ans. Le petit garcon quand à lui avait les cheveux noir, des yeux bleu, athlétique, il devait avoir 12 ans. Mon véritable père prit la parole:

     " Bonjour Dante, comment vas-tu?.

     - Hum bien".

    Ma mère d'une voix douce me dit :

    " Enfin je te revois", et en un instant elle se téléporta vers moi en me serrant dans ses bras. D'un mouvement rapide, je réussis à me retirer de ses bras.

     - Dante, purquoi me fuis tu?.

     - Vous me demandez pourquoi je vous fuis, ne vous foutez pas de moi, vous arrivez comme si de rien n'étais, comme si vous m'aviez pas abandonner, et qui plus-êtes vous me serrez dans les bras?. N'essayez pas d'etre amicale avec moi

     La petite fille pris alors la parole:

     "Mon frère s'il vous plait, ne faite pas de mal à mère, je suis si heureuse de pouvoir vous rencontrez"

     - Ce n'est pas ma mère, tu n'est pas ma soeur compris".

    Sur ce ton glaciale que je donnais les gardes sortirent leurs épée de mon coté Rias essayait de me calmer:

     "Dante, calme toi s'il te plait, elle n'a rien fait de mal.

     - Oui, excusez- moi". 

    "Mon père", me fixa et à l'instar de ma famille, il  me proposa :

    " Reviens avec nous, tu es l'héritiers de notre planète et bientot de cette planète"

    Je l'interrompit immédiatement

    " Je te l'ai dit, je ne suis pas ton fils, je protégerait cette planète ainsi que son futur."

     Ma mère regarda Rias et en un claquemnt de doigt se retrouva devant elle.

    "Alors c'est toi, celle qu'il aime?

     Elle était paralysée, je m'interposai immédiatement et fixa ma mère:

    " Oui c'est elle, et je vous préviens que si vous la touchez je vous anéantirais.

    "oh " s'exclama alors mon père :

    " Tu ne viendras pas avec nous si je comprends bien, très bien alors je te prendrais pas la force et te ramènerait à la maison. Il se dirigea vers la lumière blanche avec "ma soeur" et "mon frère". Ma mère me regarde et dans son regard je compris que je suis désolée, avant de partir elle me fixa, ses yeux changèrent de couleurs, ils étaient noir, et me dit:

    " Grâce à ce sort, tu vas te souvenir des souvenirs pasées, à bientot Dante"

     Elle s'enfonça dans la lumière blanche et disparu. Je tombai à terre épuisé Rias regarde mon visage et remarque que mon oeil gauche était devenu rouge et qu'un cercle est apparu dans mon œil. Je pensais comme la dernière fois ou j'ai affronté notre professeurs. J'essayai de me relever puis d'un seul coups , je retombai par terre en hurlants, mes souvenirs passés étaient entrain de revenirs.

     


    votre commentaire
  •  

    Deux jours plus tard, j'étais convié sur un plateau de télévision pour m'expliquer en direct avec mes soit disant parents. Le cameraman me dit, 10 secondes avant le lancement, que Rias était venue m'accompagner. Elle me regardait de loin avec son sourire.

    5, 4, 3, 2, 1, go.

    Je regarde devant l'écran et là s'affichent un homme de 36 ans et une femme de 35 ans ainsi qu'un garçon de 13 ans est une fille de 12 ans.

    "Bonjour Dante.

    - Bonjour.

    - Cela fait plaisir de te voir enfin mon fils.

    - Hum

    - Je suis venu te chercher avec ta mère, ton frère et ta sœur.

    - Je ne vous rejoindrai pas, j'ai décidé de protéger cette planète.

    - Maudits humains, ils ont perverti l'esprit de notre fils.

    - Oni-sama,  je t'en supplie reviens à la maison.

    - Silence, je ne suis pas ton frère.

    - Dante !,  s'écria alors une voix de femme, nous t'avons envoyé ici pour te protéger.

    - Chérie tu ne devrais pas.

    - Si, je le dois pour mon fils, pour te protéger car tu étais en danger, je te demande de nous pardonner ....., je voudrais qu'on se rencontre dans 10 jours en face à face, en famille.

    - Hum, pour me tendre un piège, c'est ça hein ?

    - Non, je t'en supplie accepte notre proposition".

    Je me tournai vers Rias sans même parler, j'avais compris qu'elle me disait d'accepter.

    " Très bien, j'accepte, nous nous verrons le 25 septembre à 12 h, mais je vous préviens vous ne me ferez pas changer d'avis.

    - Merci, au 25 alors, je t'aime mon fils.

    Fin de transmission.

    Les gens me regardaient  d'un seul coup.

    " Bravo, tu les as presque démoralisés.

    - Yes, tu t'es pas laissé faire jeunot"

    Tout le monde était joyeux, Rias se dirige vers moi et en un éclair m'embrassa et me félicita. Après ce bref moment de discussion avec ma "famille", nous rentrions à notre collège. Il était environ  1 heure du matin et Rias m'invita à venir dans sa chambre. Au début j'étais tendu mais elle me mit à l'aise, elle s'allongea sur son lit et moi dans un futon . Quelques minutes après , je sentai quelleque chose bougé dans mon futon, c'était Rias, elle se mit sur moi à moitié nue, et elle s'endormit aussitôt. Je la regardai pendant de longues minutes et je me disais que je la protégerais à n'importe quel prix.
    Le lendemain matin, je me lève, je  prépare le petit déjeuner dans sa chambre et je la réveille. Je prends ma douche puis je m'habille, je l'attends dehors pour qu'elle puisse se changer. Après dix minutes d'attente, elle sortit enfin, nous nous dirigeons vers notre classe, elle était sublime, nous nous dirigeons vers notre place rien qu'a nous deux et sur ça table je découvre un papier

    "Pourquoi, sort - tu avec un tel monstre, tu n'es rien d'autre qu'un petit chiot pour lui".
    je déchirai les papiers et regardai mes camarades de classe:
    " Qui a fait ça, qui a écrit ça !
    - C'est moi".

    La jeune fille brune dans le bus que j'avais remarqué à la rentrée. Elle se dirigea vers nous et gifla Rias, d'un mouvement je la plaquai contre le mur. Elle utilisa sa magie en vain chaque coup qu'elle me donnait renforçait ma rage. Je la soulevais de plus en plus haut, je me rendais pas compte qu'elle s'étouffait.
    Rias me frappa au niveau du dos, je la relâchai mmédiatement. Riass me frappa de nouveau ce qui fut que je sois propulsé contre le bureau et elle s'adressa à la fille:
    "tu penses que ce genre de choses va m'atteindre, ce n'est pas un monstre, c'est notre camarade de classe, c'est mon petit ami, je ne laisserais personne lui faire du mal

    - pathétique, tu verras, il te trahira et te tuera."
    Rias de plus en plus énervée lui assena un coup violent au niveau du thorax ce qui fit perdre conscience à cette fille.
    La fille n'avait pas pu esquiver. Rias avaient utilisé sa magie rouge dite destructive.
    Notre professeur arriva, l'incident était clos, je regagne ma place avec Rias, le cours commencai. À la fin de la journée, j'invite Rias à dormir dans ma chambre. Elle me fixa, et m'afficha un sourire pour me dire qu'elle était d'accord.

    Nous nous dirigeames vers ma chambre. Je la fit rentrer et je lui dis:

     " Vas-y allonge-toi, je prépare le thé".

     Quand j'eus terminé, je me dirige vers le salon et je vois Rias endormis sur le lit.

    -Elle doit être fatiguée, je la comprends un peu".

     Je décide de m'allonger à côté d'elle et repense à la discusions que j'avais eu avec ma vrai " famille" dans 3 jours, je les rencontreraient , à ce moment-là je sens qu'une main vient se mettre sur moi. J'essaye de percevoir la chaleur de la main, c'est rias. Ne t' en fais pour ce qui s'est passée ce matin et je suis sûre que ça se passera bien quand tu rencontra famille. Je la regardai et l'embrassai avec passion pour la remercier de son soutient quotidiens.

     

    Les 3 jours passèrent extrêmement vite, c'était enfin les jours j, le lieu de rendez-vous avait été prévue devant mon école. Je me prépare, je mets mon équipement par-dessus mon costume quand j'entends soudain un bruit Je me retourne et constate que Rias est rentrée dans ma chambre:

     "bonjour Rias

     -bonjour, mon amour

    - je suis bientôt prêt

    - j'arrive

     - prends ton temps, de toute façon on y va ensemble"

     Je l'aperçois qu'elle porte par-dessus son manteau une robe noire ainsi qu'un collier en or et des chaussures noires à haut talon

     "Belle tenue"

     Elle te va à ravir mon coeur à cet instant elle se mit à rougir et me répondit:

     "Merci"

     J'étais en fin prêt, je descends les marches avec Rias, je croise de nombreux élèves qui nous regardent, je pense qu'ils attendent que je sois de leur côté. Je traverse la porte principale et nous nous retrouvons dans la cour, le compte à rebours est lancé des militaires s'étaient mis derrière moi et Rias au cas ouoù ils essayeraient de me prendre de force "10,9, 8,7, 6, je sentais que Rias était stressée , je pris sa main, la retourna et la plaqua contre moi, 5,4, 3 avant la fin du compte à rebours je lui dis:

     "Je t'aime "

     A ce moment, un grand bruit se fit entendre et ces extraterrestres arrivèrent

     

     


    votre commentaire
  • Bonsoir désolé de vous mettre tardivement le chapitre 2 de mon light Novel, j'avais des affaires à régler. De plus, les dessins arriveront la semaine prochaine :)

     

     Le lendemain matin à 8h10 je me rendais en salle de cours avec toujours cette douleur atroce. Je remarquai que la présidente était déjà là. Je ne lui avait pas encore demandé son nom. Je monte lentement les marches, je m'assois, je lui dis "Bonjour!".

    " Dante, ta blessure va mieux ?

     - Oui un peu mieux, au fait je ne t'ai pas demandé ton nom.

    - Ah oui c'est vrai, enchantée je m'appelle Rias Gremory.

    - C'est un très joli nom.

    - Au fait Dante, tu es libre cet aprèm ?

    - Oui.

    - C'est génial"

     Le professeur arriva, il nous donna son cours de magie puis à 12 h Rias et moi allâmes  sur le toit de l'immeuble. Je m'assois par terre, et je lui prête mon manteau pour que sa jupe ne se salisse pas. Je sors mon repas et Rias sort de son sac un énorme bento pour deux. Je fixe le bento, il sentait bon, il devait être délicieux. Elle me regarda droit dans les yeux avec ces yeux rouges que j'adorais. Elle prit la parole:

    " J'ai fait un bento pour toi et pour moi, cela te convient - il ?

    - Oui, tout à fait. Mais pourquoi t'avoir donné autant de mal pour moi ?"

    À ce moment-là, elle rougit et détourna le regard.

    " C'est pour me faire pardonner ..."

    La pause-déjeuner était finie, nous rentrions dans notre classe. C'est alors que tout le monde nous regarda bizarrement. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Rias, elle aussi, était interloquée. Nous montons les marches jusqu'à notre place et c'est là que plusieurs de mes camarades m'attaquent par surprise. Par réflexe je bloque les deux premières attaques et je sors directement mon katana pour bloquer le  troisième coup. Je recule et décide d'utiliser ma magie.

    En un éclair mes camarades étaient au sol inconscients. Tout le monde me regardait d'un air méprisant. C'était comme si j 'étais quelqu'un d'autre. Une fille se leva doucement et me dit :

    " Tu n'as pas honte ?

     - Attends ce sont eux qui m'ont attaqué.

     - Arrête de mentir, on sait tous que tu es comme "eux", oui, comme ces extraterrestres.

    - Impossible, ma mère ainsi que  ma sœur sont mortes dans un accident de voiture. 

     - Le parlement a reçu un message disant :" livrez-nous notre fils Dante, sinon nous attaquerons cette planète avec toute notre flotte, je suis le roi Kiruto"

    - Impossible, ce n'est pas vrai, je vous dis que ma mère et ma sœur sont mortes , bordel, ils sont morts !

    - Non !", fit une voix derrière moi. C'était mon directeur. Il reprit :

     " Tu es le fils du roi Kiruto et de la reine Kazurite. J''étais abasourdi, je tombais à terre, incapable de bouger. Je regarde Rias, elle était en larmes et se dirigeait vers la sortie en courant. Je me relevai directement mais des camarades s'interposèrent devant moi...

    " Bougez, sinon je passerai de force.

    - Ah oui, vraiment ?

     - JE VOUS AI DIT DE BOUGER !"

    Ma main s'éveilla plus puissante que jamais et en un seul coup de pied tous mes camarades étaient au sol. Je me dépêchai de retrouver Rias. Je la cherchai depuis environ dix minutes et je la trouvai finalement assis sur un banc. Je me rapprochai doucement et m'assis à coté d'elle. Je ne pouvais pas parler mais je pris mon courage à deux mains et lui dis :

    " Je ne savais pas, je n'ai jamais essayé de te mentir, pardonne-moi.

    - Mon père ainsi que mon frère  ont été tués par ces extraterrestres sous mes yeux, je veux leur faire payer."

     Je restais sans mots, je la regardais, incapable de ressentir sa douleur.

    " Je vais retrouver ceux qui ont fait ça, je te le promets, même si tu me détestes maintenant, je voulais te dire que je serais toujours avec toi, parce que je suis tombé amoureux de toi ! "

    Elle me regarde, avec ses yeux rouges remplis de larmes.

    " Tu me le promets de rester toujours avec moi, parce que moi aussi je suis tombée amoureuse de toi".

    C'est à ce moment-là que Rias m'embrassa longuement, je la pris dans mes bras pour que ce baiser dure plus longtemps et pour la rassurer. Je décidai de l'emmener à l'infirmerie pour qu'elle se remette de cette nouvelle, et je décidai d'aller voir le directeur pour que je réponde au  message de mes "vrais parents". Quand j'arrivais enfin dans ma classe, mes camarades se relevaient difficilement et je dis à mon directeur : " je vais répondre à ce message moi-même

    " En es-tu sur ?

    - Oui.

    - Très bien je vais contacter l'armée"

    Je regardai mes camarades et d'un geste brusque et militaire je me retourne et leur dis :" Je vais vaincre ces extraterrestres quel que soit le prix !"

    Puis je me dirigeai vers l'infirmerie pour m'allonger au côté de Rias qui était endormie.


    votre commentaire
  • Bonsoir, je vous mets la première partie de mon light novel, j'espère que vous prendrez plaisir à le lire :) 

     

    The High School Academy usugurai

     

     

     

    En ce jour du 5 septembre 2025, je me dirigeais vers l'arret d'autobus , les yeux à moitié fermés. Et oui , ce jour-là je rentrai en 1 ère dans un nouveau lycée.  

    " Ah la la ! Ca va être dur aujourd'hui ! " 

    Je me suis habillé d'une chemise bleue à rayures noires, d'un pantalon rouge avec des traits noirs et des chaussures noires. En fait, j'aime bien les vetements noirs.Mais au fait, je ne me suis pas encore présenté, je m'appelle Dante, seize ans , yeux émeraude et cheveux noirs.Mais revenons au fait, le bus arriva, je montai dans ce véhicule des années 2000 et constatai que nous étions six. Je m'assois au fond du bus, à coté d'une jolie fille brune. il redémarra et je fermai les yeux. Quand j'ai réouvert les yeux, je constatai que nous étions presque arrivés au lycée .

     Cinq minutes plus tard, le bus s'arrêta et nous descendîmes. Le lycée était gigantesque, j'étais impressionné, je suivais la foule pour me diriger vers la cérémonie d'ouverture. On nous expliqua que dans ce lycée nous allions apprendre la magie pour combattre des "extraterrestres" qui, eux, la possédaient.

     Je m'ennuyais à mourir, quoi de plus énervant que d'écouter ce genre de "sermon". J' avais l'impression qu'on m'épiait. Après la fin de la cérémonie, le directeur nous a assignés dans nos classes avec nos professeurs.Je me retrouvais en classe 1.4. Je rentrais dans la salle, pris la place la plus éloignée du tableau et m'assis.Je regardais autour de moi, soudain les garçons poussèrent des "oh", "ah". C'est alors que la présidente du conseil des élèves rentra dans la pièce . Elle était, elle aussi, en 1ère. Dans ma classe.

     Elle se dirigea vers moi lentement mais gracieusement, c'est vrai qu'elle avait un corps sublime, cheveux rouges, yeux bleus, agile, sportive, en fait la petite amie parfaite.Elle me regarda et s'adressa à moi.

     " C'est toi Dante Kazutori ? 

     -Oui

     -Je voudrais te parler seul à seul après le cour.

     -Euh.... bien entendu, mais il y a t-il un problème ? .

     - Non aucun, je veux juste parler avec toi." 

                                                    Et elle m'afficha un sourire radieux.

     Je ne comprenais pas ce qui se passait. J'étais dans mes pensées. C'est alors que je remarquai que la présidente s'asseyait à coté de moi mais au même moment, la fille brune que j'avais vue  plus tôt rentra dans la classe avec le professeur. Le sensei nous expliqua, qu'aujourd'hui, il allait nous tester pour déterminer notre pouvoir ou plus exactement le taux de magie en nous. C'était un combat en 1 versus 1.

    Presque  toute la classe n'avait même pas réussi à le toucher sauf la présidente et la fille brune qui avaient gagné.

     Mon tour arriva. Je pris un katana et lui une énorme épée, il m'attaqua de front directement. J'esquivai de peu et contrai ses coups assez difficilement. Je pris mes distances et c'est alors qu'il utilisa sa magie et en un éclair m'assena un puissant coup d'épée dans le ventre. Je fus propulsé en arrière. Je me relevai difficilement, j'avais mal, je décidai de foncer sur lui et c'est à ce moment-la que ma magie se déclencha, le professeur ne pouvant contrer avec son épée, il utilisa un sort pour contrer mon attaque en vain. La puissance du choc détruisit son épée ainsi que son sort et la pièce.

    Je remarquai que ma magie était noire et que mon oeil était devenu rouge.

     D'un mouvement je me retournai et esquivai le coup d'épée de la présidente. Je ne comprenais pas pourquoi elle m'avait attaqué.

     " Pourquoi m'attaques - tu  ?

     -Bon réflexe "

     Elle continua de m'assaillir avec toute sa fougue, puis elle utilisa ses pouvoirs. Sa magie était d'un rouge écarlate, un rouge comme le rouge du sang. Je parai ses coups d'épée puis je me décidai d'utiliser ma magie et je donnai un puissant coup d'épée dans le sol, ce qui produisit une onde de choc dans la pièce. La présidente fut propulsée hors de la salle traversant la fenêtre, inconsciente. C'est à ce moment - la que je compris qu'elle avait perdu conscience et qu'elle allait tomber du 3 ème étage. D'un mouvement vif je me déplaçai, sautai par la fenêtre et rattrapai la présidente en plein vol  avant de retomber sur mon dos. Quand je me réveillai, j'étais à l'infirmerie. Mon professeur était la, je tournai la tète et vis que la présidente était réveillée, elle aussi. Je me redressai lentement, notre professeur nous regarda soulagé puis il sortit de la pièce avec un sourire. La présidente me fixa droit dans les yeux et me dit :

     " Merci, de m'avoir sauvée.

     - C'est normal c'est moi qui ai  causé tout ce grabuge.

     - Tu  as quand même mis ta vie en danger pour moi.

     - Ne t'en fais pas, ce n'est rien.

     J'essayai de me lever et je sentis une douleur atroce me parcourir, c'est alors que la présidente se leva et se dirigea vers moi, m'allongea tout en essayant de me mettre des glaçons sur ma blessure.

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique